7 octobre 1944, Libération de Vagney

Texte tel qu’il a été lu le jour du 70ème anniversaire de la commémoration de la libération de Vagney le 5 octobre 2014.

  • 7 octobre 1944, Il est 21 h00, des Allemands sont encore dans les rues de Vagney et ont réussi à déjouer la vigilance des lignes alliées.

Le char M4 Shermann du sous-lieutenant Harris et son équipage de six hommes, vient de franchir la Moselotte et s’approche du centre de Vagney.

Le brouillard et la nuit compliquent la progression de l’engin et le lieutenant tente de distinguer, debout dans la tourelle, des éventuels obstacles sur l’itinéraire. Soudain, en arrivant rue René Demangeon, un ordre crié s’adresse au pilote du char : « Halte ! Tireur, préparez-vous ! » Le lieutenant vient d’observer une silhouette qui fuyait en se dissimulant dans la l’obscurité. L’officier appréhende l’embuscade anti-char. Il a appris au cours sa formation, qu’un tir de lance-roquette anti-char réussi, c’est 3000 degré à l’intérieur de l’engin et une explosion gigantesque qui s’en suit. Il décide de faire descendre son équipage et de progresser vers un ennemi encore invisible. Pistolet au poing, il progresse devant ses hommes. Soudain, un tir de rafale de pistolet mitrailleur crépite dans la nuit. Puis un tir au canon en direction du Sherman. En effet, les allemands sont là, autour de leur tank. James Harris s’écroule, il est grièvement blessé. Il tente de rejoindre son blindé en laissant derrière lui, une trainée de sang importante. Trop faible pour remonter dans sa tourelle, il reste allongé sur la route et en dépit de la souffrance qu’il doit supporter, il ordonne à ses hommes remontés dans leur char endommagé de tirer sur le char allemand. Une nouvelle rafale claque dans la rue et cette fois, le lieutenant Harris est atteint au niveau de la hanche. Il refuse l’aide des infirmiers. Il se rend compte que tout soin prodigué lui serait inutile. Son corps se vide de sang et le sous-lieutenant succombera quelques minutes plus tard. Les renforts arrivés très rapidement auront réglé le sort de l’ennemi et auront pu sauver les autres membres de l’équipage américains blessés.

Propos relatés par Gérard Cunin.

Le char du lieutenant Harris

Le char du lieutenant Harris

Le sous-lieutenant James Harris appartenait à la 3ème division d’infanterie de l’US Army. Le 23 avril 1945, Il sera décoré à titre posthume de la médaille d’honneur américaine pour acte de courage et de bravoure au risques de sa vie au-dessus et au-delà de l’appel du devoir.

James Harris sera enterré à Vagney ou son corps demeurera jusqu’en 1951, date à laquelle il sera ramené aux Etats Unis.
Il repose désormais au cimetière de Ridge Park à  Hillsboro.

Harris avait 28 ans.

Plaque commémorative rue René Demangeon

Site officiel