Sécheresse

Le Bouchot

Par arrêté préfectoral du 12 septembre, les limitations provisoires de certains usages de l’eau sont prolongées jusqu’au 31 octobre 2019.

La zone de gestion « Moselle amont et Meurthe » est maintenue en situation « Alerte renforcée ».

Les mesures prises s’appliquent pour les usages consommant de l’eau issue du réseau public mais également provenant d’ouvrages de prélèvements privés, que ces derniers puisent dans les eaux souterraines (puits, sources…) ou dans les eaux superficielles (cours d’eau, lacs…). En revanche, les restrictions ne concernent pas l’eau provenant de réserves constituées par un recueil des eaux pluviales ou par recyclage.

Sauf en cas de nécessité absolue pour la sécurité des biens et des personnes, les prélèvements dans les cours d’eau, leurs annexes et dans les canaux qu’ils alimentent, les prélèvements dans les nappes d’eau souterraines, y compris les nappes d’accompagnement des cours d’eau, sont strictement interdits.

Usages notamment interdits :

  • Lavage des véhicules particuliers ou professionnels, sauf dans les stations de lavage professionnelles équipées de systèmes à rouleaux avec dispositif haute pression et/ou recyclage et de lance haute pression ;
  • Remplissage et vidange des piscines et bains à remous de plus d’un m3 et à usage unifamilial ;
  • Lavage et nettoyage des façades, toitures, terrasses ou bâtiments professionnels et leurs abords, sauf cas dans le cadre d’une activité professionnelle ;
  • Arrosage des espaces verts, massifs de fleurs et pelouses privés (particuliers ou entreprises) entre 9h et 20h ;
  • Arrosage des jardins potagers privés entre 9h et 20h (l’arrosage entre 20h et 9h doit-être manuel et par goutte à goutte) ;
  • Travaux ou activités en lit mineur de cours d’eau en situation d’assec total et les travaux ayant un impact écologique positif, après accord de la Police de l’Eau ;
  • Irrigation agricole hors arrosage manuel et par goutte-à-goutte, entre 9h et 20h.

L’abreuvage agricole reste autorisé en veillant à limiter l’impact du bétail sur les cours d’eau.
Le nettoyage des engins, véhicules, locaux et matériels agricoles restent autorisés dans la limite du strict nécessaire. 

Tout contrevenant à cet arrêté s’expose à une peine d’amende maximale de 1 500 € (contravention de 5ème classe). 

Arrêté préfectoral n°613/2019 du 12 septembre 2019